Le froid nous laisse indifférent

8. février 2018

Le froid nous laisse indifférent

Le 31 janvier, la Fédération belge de biathlon a commencé son premier voyage aux Jeux Olympiques d’hiver. Suite aux températures glaciales à PyeongChang, une période d’adaptation plus longue a été définie. Cette période permet une préparation optimale jusqu’à la cérémonie d’ouverture du 9 février. Le 11 février, le sprint fait le début d’une série de compétitions.

Un froid glacial

Au cours du premier visite des sites de compétition, on pouvait constater que tout était prêt pour la réalisation des compétitions. Bien qu’il manque de neige en dehors des pistes, ces dernières ont été préparées de manière optimale. Grâce aux températures glaciales jusqu’à moins 15 degrés, le parcours reste dans un bon état malgré un tas d’entraînements. Les températures négatives demandent toutefois un certain effort de la part des athlètes. La protection du visage est nécessaire. Les organisateurs parlent même de moins 24 degrés suite au vent. Non seulement les athlètes souffrent de ces températures. Néanmoins, ces dernières permettent un parcours préparé de manière optimale.

Le norovirus dans le village olympique

«Nous avons toujours besoin de plus de temps. Il y a beaucoup de personnes qui sont là pour nous, mais la plupart ne sait pas comment nous aider », dit Joe Obererlacher. Il note: « Nous nous sommes généralement bien installés et familiarisés avec les lieux. » Le norovirus pose des problèmes au village olympique. « Heureusement, personne de notre équipe ne l’a attrapé jusqu’à maintenant », se réjouit Philippe Heck, chef de délégation des biathlètes. Joe Obererlacher y ajoute: «Nous nous efforçons que cela reste comme cela et nous respectons les règles. Nous n’allons pas rester longtemps au stade lors de la cérémonie d’ouverture pour que les athlètes soient préparés de manière optimale pour leur première compétition de dimanche».

Rempli d’espoir pour les compétitions
Après les deux relais à succès de Hochfilzen et Oberhof, les biathlètes belges sont devenus plus intéressants. L’histoire des deux enseignes Florent Claude et Michael Rösch éveille l’intérêt des journalistes. «Nous sommes ici pour réaliser la meilleure performance de la saison. Bien sûr, nous partageons cet objectif également avec les autres nations», estime Florent Claude. Les athlètes belges doivent épuiser tout leur potentiel afin de pouvoir faire fureur. Il existe le potentiel que les deux belges peuvent atteindre les top 10.

Tout débute par le sprint sur 10km le dimanche, 11 février à 12h15 (heure locale). Afin de pouvoir se qualifier pour la poursuite du 12 février à 13h (heure locale), il faut se ranger parmi les 60 meilleurs athlètes. «La qualification pour la poursuite doit être notre ambition. Toutefois, nous attendons une meilleure situation initiale et un classement dans les top 20″, estime Joe Obererlacher.

Les prochaines courses:

Le 15 février 2018, 12h, individuel
Le 18 février 2018, 12h15, départ en masse

Thierry Langer
Notre troisième athlète est également bien arrivé à PyeongChang et pouvait déjà entamer les premiers entraînements. En tant que premier athlète belge de l’Est aux Jeux Olympiques d’hiver, Thierry commence les compétitions par le ski de fond sur le 15km en technique libre le 16 février à 07h (heure locale).

Si tu veux en savoir plus, consulte régulièrement nos canaux de médias sociaux ou les actualités BRF. Thierry informe quotidiennement sur ses impressions de PyeongChang.

Belgium Biathlon souhaite une bonne réussite à tous les athlètes et espère recevoir un grand soutien de la patrie.

****************************************************************************************************************************

English

The Cold leaves us Cold

On the 31st of January, our journey to the first Olympic Games of the Belgium Biathlon Association began. The long time to adjust was selected on purpose because the temperatures in Pyeongchang are freezing. The time is being used effectively until the opening ceremony on the 9th of February and before the competition starts on the 11th of February in the sprint.

Freezing Cold
After the first inspection of the competition sites, we were able to see that everything was ready to conduct proper games. Other than there not being any snow next to the track, they are ideally prepared. The freezing temperatures of up to minus 15 degrees keep the track, even with the many training sessions, in great shape. The temperatures under zero are already in training sessions very demanding for the athletes. You would be well advised to also protect the face against the cold. Not only the athletes are fighting the cold but everyone involved. However, the cold temperatures ensure that the tracks will be in optimal condition and nothing is getting in the way of the training sessions.

Norovirus in the Olympic Village
«We always need to plan in a little more time, there are many people standing around but no one really knows exactly how to help us», Joe Obererlacher’s first impressions. Joe adds: «Overall we settled in well and keep improving on knowing our way around here». Many athletes and staff were struck by the Norovirus. «Luckily, nobody of our team has been affected so far», comments Philippe Heck, the attendant of the delegation, obviously pleased. Joe Obererlacher also adds: «We take all necessary measures that this remains the case and keep strict to the rules. Also during the opening ceremony, we will not remain in the stadium for too long, so all the athletes are ready for the first race on Sunday».

Full of Hope for the Competition

After two very successful relays in Hochfilzen and Oberhof, the interest in the Belgian Athletes clearly increased. The story of the two figureheads, Florent Claude and Michael Rösch, gains interest with the media. «We are here to give our best performance of the season. However, we are not the only ones with that goal and other nations are seeking a sensation as well», comments Florent Claude when asked about the matter. Indeed, the Belgian athletes need to exploit their full potential to create a sensation. However, the potential is there and it is possible for both Belgians to reach the top 10 on a good day.

It starts on Sunday the 11th of February at 12:15 o’clock (CET) with the sprint over 10 km. If the athletes want to qualify for the upcoming pursuit on the 12th of February at 13:00 o’clock (CET), a place in the top 60 athletes is necessary. Joe Obererlacher is confident: «The qualification for the pursuit has to be our aspiration but we hope for a better starting position and a result in the top 20 with both athletes».

Further Races:
15. February 2018, 12:00 o’clock, Individual
18. February 2018, 15:15 o’clock, Mass Start

Thierry Langer
Also, our third athlete arrived well in Pyeongchang and had the opportunity to conduct some training sessions. Thierry, the first East-Belgian athlete participating at the Olympic Winter Games, starts on the 16th of February at 7:00 o’clock (CET) in cross-country skiing over 15km Freestyle.

Do you want to know more about Thierry? Then check in regularly on our social media channels or the BRF news. He also comments daily on his experience and impression in Pyeongchang.

Belgium Biathlon wishes all athletes successful winter games and hopes for numerous support from home.